L'AVS de mon fils, elle le suit depuis quelques années déjà.
L'AVS de mon fils a suivi son entrée au collège.
L'AVS de mon fils l'a attendu à l'entrée du collège tous les jours en début d'année car il avait peur d'entrer avec les grands.
L'AVS de mon fils est avec lui 18h par semaine.
L'AVS de mon fils l'a accompagné pour les 2 premières heures de sport qui le stressaient tant.
L'AVS de mon fils lui dit de se concentrer en cours.
L'AVS de mon fils le calme quand il est angoissé.
L'AVS de mon fils lui permet de fournir un travail de qualité.
L'AVS de mon fils lui met des petits mots dans son agenda style "c'est les vacances!!!!!" ou "vive Noël" .
L'AVS de mon fils tente de trouver des solutions aux situations stressantes.


L'AVS de mon fils est une femme.
L'AVS de mon fils quand je la croise, je lui dis "bonjour!!!" et je lui demande si la demi-journée c'est bien passée.
L'AVS de mon fils comme j'échange avec elle, j'ai su en début d'année qu'il y avait un masque sur le visage de mon fils et on a pu parler de ses angoisses.
L'AVS de mon fils je lui dis quand il s'est réveillé en pleurs à l'idée de la journée, ce que je faisais avec l'instit l'année dernière quand je savais que la journée allait être dure.

L'AVS de mon fils je considère que ce n'est pas un meuble.
L'AVS de mon fils a un boulot et elle le fait bien.
L'AVS de mon fils ne sait pas si elle sera toujours AVS à la rentrée parce qu'on ne répond pas quand elle demande.
L'AVS de mon fils, je l'appelle pas comme ça, je l'appelle S. car elle a un prénom, c'est une personne.

Et grâce à S. quand mon fils sort du collège la capuche vissée sur sa tête, ce n'est pas pour cacher ses larmes mais parce que le soleil le gêne.


EDIT :
Elle a appris qu'on ne voulait plus d'elle aux réunions pédagogiques, on ne reconnait pas son travail et je trouve ça injuste car c'est elle qui 18h par semaine aide mon fils et permet que le travail des professeurs se fasse efficacement auprès de lui. Ce n'est pas un meuble, c'est elle qui le connait le plus au sein du collège.